Le collège de La Villeneuve, à Grenoble (Isère), a été lourdement endommagé cette nuit par une incendie volontaire. Du matériel incendiaire a été retrouvé près de l’établissement. 

Un incendie d’origine criminelle a ravagé dans la nuit de samedi à dimanche le collège Lucie-Aubrac, situé à La Villeneuve dans le sud de Grenoble. L'incendie s'est déclaré dans le collège isérois qui accueille 350 élèves. L'établissement est reconnaissable à son archituecture particulière en forme de soucoupe voante. Le feu se serait déclenché à l'entrée du collège avant de se propager en-dessous de la structure métallique.

Les 350 collégiens répartis dans d'autres établissements

À leur arrivée sur place, les sapeurs-pompiers ont été caillassés rendant impossible leur intervention dans ce quartier jugé sensible.Selon le directeur de cabinet du préfet, Alexander Grimaud, qui s’est rendu sur place, "des pneus et une moto ont été embrasés volontairement à l’entrée du collège. À son arrivée sur place, une première équipe de pompiers a été caillassée, retardant les opérations, et le feu s’est propagé à l’intérieur du collège", a-t-il ajouté. En effet, selon Le Dauphiné Libéré, un groupe de jeunes aurait pénétré dans l'enceinte du collège avant de mettre le feu à des pneus mais également à une moto. Le feu a pu être circonscrit au petit matin mais les dégâts sont très importants. Le principal adjoint a annoncé que le collège de La Villeneuve ne pourrait pas accueillir les 350 élèves lundi.

Publicité
"Ce genre d’acte est totalement intolérable. En incendiant un établissement scolaire, ce sont les valeurs de la République qui prennent feu", a poursuivi Alexander Grimaud, soulignant vouloir passer "un message de fermeté". Le maire de Grenoble Eric Piolle s'est également rendu sur les lieux du sinistre, indiquant que les 350 collégiens allaient être répartis dans d'autres établissements.

En vidéo sur le même thème : VIDÉO Saint-Denis : un incendie ravageur fait plusieurs morts et blessés

Publicité
Publicité