Ce mercredi, Google célèbre Anders Jonas Angström au travers d'un doodle. L'astronome et physicien suédois, un des pères fondateurs de la spectroscopie, aurait fêté son 200e anniversaire ce 13 août.

Août serait-il un moins propice pour l'activité scientifique ? Alors que la médaille Fields, équivalente à un prix Nobel des mathétiques, a récompensé un Franco-Brésilien et, pour la première fois, une femme, c'est à Anders Jonas Ångström, astronome et physicien suédois, que Google a rendu hommage. En effet, ce dernier aurait fêté son 200e anniversaire ce mercredi 13 août.

Il était l'un des pères fondateurs de la spectroscopie, mécanisme visant à étudier les rayonnements électromagnétiques émis, absorbés ou diffusés par la matière. Par ailleurs, c'est en 1862 qu'il découvrit la présence d'hydrogène dans l'atmosphère du Soleil. De ce fait, on peut voir sur l'illustration que la lumière blanche, passant probablement dans un nuage représentant l'hydrogène, est décomposée au travers d'un prisme.Détenteur d'un diplôme d'enseignant de physique depuis 1839, c'est à l'observatoire de Stockholm qu'il partira acquérir de l'expérience en matière d'astronomie. Quelques années après, Anders Jonas Angström fut même nommé directeur de l'observatoire d'Uppsala (Suède).

Publicité
Unités de mesures et parcelles spatiales à son nomLe doodle réalisé par Google n'est pas l'unique hommage qui ait été rendu au physicien et astronome suédois. En effet, son nom - ångström - a été donné a une unité de mesure de longueur, employée seulement dans la recherche physique. Symbolisée par la lettre "Å" (prononcée "ångström"), elle correspond au dixième de nanomètre et est parfois utilisée pour mesurer les longueurs d’onde des raies spectrales de la lumière. Un cratère lunaire mais aussi, un astéroïde, portent son nom.

Vidéo sur le même thème : Tout scanner pour tout connaître

Publicité
Publicité