Une femme tout juste titulaire d’un baccalauréat professionnel enseignait le droit et l'économie dans plusieurs établissements privés de Bordeaux depuis 2011. Elle a été placée en garde à vue la semaine dernière.

Une femme âgée d'une quarantaine d'années est soupçonnée d’avoir usurpé les diplômes d’une avocate bordelaise. Domiciliée près de Bordeaux, l'usurpatrice présumée dispensait des cours de droit et d’économie, en tant que vacataire, dans trois établissements de Gironde, selon Sud Ouest. Elle a été convoquée en début de semaine dernière au commissariat de Mérignac où elle a été placée en garde vue. Elle aurait reconnue les faits, précisant tout de même qu’elle aurait eu accès aux diplômes “par erreur”.

“Personne ne s’est rendu compte qu’elle n’avait pas les diplômes”

Publicité
“Elle apportait entière satisfaction, a confié la direction de l’un des établissements, personne ne s’est rendu compte qu’elle n’avait pas les diplômes”. C’est le responsable des affaires juridiques de l’université Bordeaux IV qui aurait découvert la supercherie. En consultant le dossier d’une ancienne élève, désormais avocate au barreau de Bordeaux, il s'est aperçu que ses codes de connexions avaient été utilisés pour se faire délivrer des certificats de diplôme. L’avocate, prévenue, a alors porté plainte. Seule une école sur les trois lui a emboîtée le pas. Toujours selon Sud Ouest, la femme en question pourrait être poursuivie pour faux et usage de faux en écriture public et privé, usurpation d’identité, escroquerie et notification frauduleuse de données.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité