Un sexagénaire réduit à l'état de squelette a été retrouvé mardi 28 novembre par les pompiers dans son appartement bordelais. Il était mort depuis plus de quatre mois. 

Personne n'avait eu de ses nouvelles depuis des semaines... Et pour cause, l'homme était mort dans son appartement situé au 5e étage d'une tour du nord de Bordeaux dans l'indifférence absolue. Un sexagénaire a été retrouvé cette semaine dans son lit par les pompiers réduit à l'état de squelette.

A lire aussi : PHOTOS Des squelettes humains retrouvés… au Mont-Saint-Michel !

Selon toute vraisemblance, son décès serait d'origines naturelles. C'est, tout du moins, ce qu'ont constaté les pompiers intervenus ce mardi après que le gardien de l'immeuble, inquiet de ne plus le croiser, les a contactés.

De fait, cela faisait plusieurs mois que la boîte aux lettres du défunt débordait. Le gardien avait essayé de le contacter à plusieurs reprises. En vain.

Publicité
Un cadavre quasiment "à l'état de squelette"

Pour accéder à l'appartement, des sources indiquent que les pompiers seraient, tout d'abord, passés par le balcon. Ils auraient, ensuite, forcé une baie vitrée pour pénétrer dans la chambre. C'est là qu'ils ont fait la macabre découverte. Dans le lit, sous la couette se trouvait un cadavre "en état de décomposition très avancée", quasiment "à l'état de squelette", précisent ces mêmes sources.A priori, il s'agirait de celui d'un homme âgé de 63 ans. Discret, il vivait seul et n'avait, selon Sud-Ouest, plus de liens avec son fils. Il avait été croisé pour la dernière fois il y a quatre mois.

Aucune effraction

Quelques jours après la découverte du squelette, l'enquête s'oriente vers une cause de mort naturelle. Aucune effraction n'ayant été constatée. Le parquet a, toutefois, demandé une autopsie dont les résultats devraient être rapidement communiqués.

En vidéo - Dublin veut enquêter sur d’autres foyers catholiques après la découverte d’une fosse commune pour bébés

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité