Les habitants d’un immeuble de Soulac-sur-Mer (Gironde) ont reçu jeudi une lettre de la mairie les invitant à se préparer à l’évacuation de leur logement. Le bâtiment comprenant 78 appartements menace de s’effondrer, touché par l'érosion.

©AFP

Il ne leur reste que quelques jours à passer chez eux. Après, ils devront partir. En effet, les habitants du Signal, un immeuble à Soulac-sur-Mer en Gironde, ont récemment reçu un courrier de leur mairie les invitant à se "préparer d’ores et déjà à quitter l’immeuble" et ce, parce qu’un "arrêté d’évacuation assorti d’une interdiction d’habiter sera notifié sans délai". Un véritable coup de massue pour les locataires et les propriétaires des quelque 78 appartements que compte le bâtiment.

Publicité
L’océan Atlantique gagne du terrainDistant de seulement 200 mètres du rivage au moment de sa construction en 1967, Le Signal n’est plus aujourd’hui qu’à seulement 20 mètres d’une petite falaise sableuse située au bord de l’océan Atlantique. Et la mairie craint qu’à tout moment il bascule avec les grandes marées. Il faut dire que les houles de ce mois de janvier ont déjà mangé près de 5 mètres de dune. Et alors que la municipalité a entamé des travaux de renforcement de la dune pour limiter les dégâts, les habitants du Signal ont peu d’espoir que cela permette de sauver leur immeuble. Vincent Duprat, du Conseil syndical de co-propriétaires, a ainsi indiqué qu'une grande partie des copropriétaires, qui utilisent leur appartement en week-end ou l'été, "ont déjà déménagé ou sont en train de le faire. Une demi-douzaine de résidents à l'année ont été relogés, à titre privé ou via la mairie".

Vidéo : A Soulac-sur-mer, l'océan menace les maisons

Publicité