Vendredi dernier dans le Gers, la gendarmerie a trouvé le corps de Julie Ann Buesnel dans le grenier des bureaux où elle travaillait. Elle était portée disparue depuis le 14 juillet.

Du haut de ses 50 ans, Julie Ann Buesnel menait une vie paisible dans le village de Beaucaire (Gard) depuis 2012. Arrivée d’Angleterre en 2002 selon le site de La Dépêche, elle travaillait pour une agence immobilière de Castéra-Verduzan, dans le Gers. C’est au dernier étage de l’agence, dans le grenier, que les gendarmes ont retrouvé son cadavre vendredi.

Son mari s’inquiétait depuis le 14 juillet de ne pas la voir rentrer. Mercredi dernier, la gendarmerie lançait un appel à témoin sur les réseaux sociaux afin de faciliter les recherches, entamées le week-end suivant la disparition de l’agente immobilière.

À lire aussi - Angleterre : la mort suspecte de l’écrivaine Helen Bailey

Une disparition discrète

La veille, après un sondage infructueux de l’Auloue, la rivière creusant son lit dans Castéra-Verduzan, la gendarmerie avait retrouvé la voiture de Julie Ann Buesnel. Elle était garée avenue des Thermes, à 100 mètres de l’agence immobilière où se trouvait le corps de sa propriétaire.

Publicité
Selon son mari, dont les propos ont été recueillis par La Dépêche, la femme d’origine britannique était "gentille" et "ouverte". Le gérant d’un restaurant où elle venait manger avec ses clients l’a qualifiée de "discrète". L’enquête n’a pas encore déterminé l’origine de la mort. L’autopsie se déroulera à l’hôpital Rangueil de Toulouse, sur ordre du parquet d’Auch.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité