A l’occasion de la sortie de son dernier film, Amitiés sincères, Gérard Lanvin a fait quelques confidences au quotidien La Provence. L’acteur a évoqué sans langue de bois son ami Gérard Depardieu et a aussi donné son avis sur François Hollande, les impôts, le cinéma français…

Gérard Lanvin n’a pas la langue dans sa poche et c’est pour ça qu’on l’aime. A Plan-de-Campagne, dans le sud de la France, pour la sortie en avant-première de son dernier film Amitiés sincères, l’acteur a partagé quelques-unes de ses pensées avec le quotidien La Provence. Gérard Lanvin a bien sûr eu quelques mots pour son ami Gérard Depardieu et les nombreux commentaires dont il est la cible depuis des semaines. « Gérard, je l'aime il fait ce qu'il veut dans un pays démocratique. S'il veut être Russe et se cailler les couilles, il y va, il a le droit. C'est ridicule ! » Quant à Philippe Torreton, qui avait écrit une tribune assassine dans Libération, Gérard Lanvin estime que c’est « un délateur. Monsieur Depardieu est 1 000 fois plus brillant que lui ».

Publicité
Dans un entretien visiblement un peu décousu, l’acteur ayant apparemment envie de réagir sur de nombreuses thématiques, Gérard Lanvin a aussi abordé le thème des impôts et de François Hollande. « Au lieu de faire les 75%, qu'il s'occupe des appartements vides, des gosses qui couchent dehors » a déclaré l’acteur, qui n’a pourtant pas spécialement une dent contre le président,  mais plutôt contre « les dirigeants qui méprisent les acteurs. Les impôts, je suis d'accord pour les payer mais pas pour qu'on me prenne pour une pute ! J'ai honte de notre pays, je conseille à mes enfants de partir (...) Moi, même à 75 % je ne risque rien. J'ai une maison comme tout le monde mais c'est tout. Par contre, si on me propose deux films, je risque d'en refuser un et là, ça mettra 90 ou 100 dans l'embarras ». Râleur, Gérard Lanvin ? « Les Français sont râleurs. On parle fort quand on est passionné ! »

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité