L’acteur désormais franco-russe, Gérard Depardieu, s’est confié dans le magazine Gala, sorti en kiosque ce mercredi 10 juillet. L’acteur a notamment évoqué la mort de son fils, Guillaume. Découvrez ce qu'il a dit.

Gérard Depardieu est russe depuis le mois de janvier. Le magazine Gala l’a interviewé sur sa nouvelle vie en Russie, l’homme s’est attardé sur un épisode marquant de sa vie mouvementée : la tragique mort de son fils, Guillaume.

En parlant de ses enfants, qui lui manquent terriblement, Gérard Depardieu a confié : "l'absence des êtres chers est douloureuse. On a envie qu'ils soient là pour leur dire combien on les aime." Avant d’ajouter : "je n'ai pas été suffisamment proche de Guillaume, ni de mes autres enfants. Je le vis tous les jours. Je sens tous les jours ce manque."  L’acteur a ensuite confié son véritable sentiment sur la mort prématurée de son fils, Guillaume Depardieu, mort en 2008 d’une infection à un staphylocoque doré.

Publicité
"La justice a tué" Guillaume DepardieuGuillaume Depardieu avait été condamné à une lourde peine de prison alors qu’il n’était âgé que de 17 ans. Pour l’acteur franco-russe, ça ne fait pas de doute, si son fils est mort à 37 ans, c’est à cause du juge, de la justice française et de cette sentence : "Guillaume a eu la malchance d’être un écorché. D’avoir été condamné par la justice, par une juge d’application des peines qui, on peut le dire, l’a tué. On ne condamne pas un enfant de dix-sept ans à trois ans de prison ferme pour deux grammes d’héroïne. Je sais que c’est à ce moment là que Guillaume a été complètement atteint. Et blessé. On le serait à moins..." 

Vidéo : Gérard Depardieu dérape et insulte une journaliste...