Ce vendredi 28 juin, vers 1 heure du matin, une femme est décédée, électrocutée sur le toit d’un train de banlieue, arrêté à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine.

Ce vendredi 28 juin, vers 1 heure du matin, une jeune femme de 27 ans est décédée, électrocutée, sur le toit d’un train de la ligne J. Il ne s’agit pas pour autant d’un suicide. Le train de la ligne J, qui relie la gare St Lazare à Ermont Eaubonne (dans le Val d’Oise) était arrêté au quai de la gare de Bois-Colombes, pour problème technique. Le chauffeur a bloqué l’ouverture des portes et a demandé aux passagers par le biais d’un message au micro, diffusé dans tout le train, d’être patients, quelques minutes seulement. Une passagère de 27 ans, très pressée de sortir, n’a pas attendu la réouverture des portes pour s’extraire du train. Elle a ouvert la fenêtre de son compartiment et a décidé de s’en échapper en grimpant sur le toit. Cependant pendant l’opération, elle s’est électrocutée. Elle est morte sur le coup.

Publicité
Le conducteur du train avait pourtant fait une annonce, expliquant pourquoi le train était à quai depuis 10 minutes. Suite à cette impressionnante électrocution, des témoins, voisins des alentours de la gare de Bois-Colombes, ont raconté avoir aperçu une espèce de "flash rouge", le train n’a pu redémarrer que vers 3 heures du matin.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité