Un gardoise est en passe de contester devant le tribunal de police une amende de 38 euros écopée en juillet dernier pour avoir bu une coupe de champagne sur la tombe de son époux.

Le 17 juillet dernier, Josiane, une gardoise de 64 ans, et quelques uns de ses proches  se sont  réunis autour de la tombe de son défunt mari. Ce dernier, Jean-Luc, épicurien dans l’âme, avait émis comme dernière volonté que l’on boive une coupe de champagne sur sa tombe à l’occasion de son anniversaire. Comme les dernières volontés se doivent d’être respectées, une commémoration festive s’est organisée au cimetière des Angles.Selon la Provence, qui relate l’histoire, cette célébration quelque peu atypique n’a pas été du goût de toutes les personnes visitant leurs morts.En effet certaines d’entres elles se sont plaintes à la police qui est intervenue pour mettre fin à la joyeuse cérémonie. Il a été reproché à Josiane et ses amis de troubler la quiétude des lieux et de gêner les gens dans leur recueillement.

38 euros pour une coupe de champagne dans un cimetièreElle a écopé ainsi d’une amende de 38 euros pour "violation d’une interdiction, ou manquement à une obligation édictée par décret, ou arrêté de police pour assurer la tranquillité, la sécurité ou la salubrité publique". Si la veuve reconnait qu’elle ignorait l’interdiction de boire de l’alcool dans un cimetière, elle conteste en revanche avoir fait du tapage durant la cérémonie. C’est la raison pour laquelle elle a fait opposition de cette décision.

Publicité
Une amende contestéeL’affaire se poursuit aujourd’hui et Me Emilie Chapuis, l’avocate de Josiane, compte bien obtenir la relaxe de sa cliente lors de l’audience à venir devant le tribunal de police d'Uzès (Gard). Selon cette dernière il s’agit ici d’une "question de principe pour cette dame qui a tenu, sans penser à mal, à honorer le vœu de son époux". Espérons pour Josiane que cette affaire puisse rapidement reposer en paix.

Vidéo : les animaux aussi ont leur cimetière