Stupeur après la fusillade qui a éclaté ce lundi après-midi à Grand-Synthe, près de Dunkerque (nord). Trois personnes ont été tuées et un suspect a été interpellé en Belgique.

Trois personnes ont été tuées par balles ce lundi après midi à Grand-Synthe, près de Dunkerque (nord). Un Français d’une quarantaine d’années a été arrêté dans la soirée en Belgique par les autorités locales.

Le tireur était l’ex-compagnon d’une des victimes

Le tireur présumé était l’ex-compagnon de l’une des victimes. La mère de cette dernière, âgée de 68 ans, ainsi que son père ont également été tué dans la fusillade.

A lire aussi : quand les policiers se font prendre la main dans le sac

Selon Eric Fouard,le procureur de Dunkerque cité par l’AFP, le suspect a "manifestement tenté de se donner la mort par absorption de médicaments". L’homme est depuis hospitalisé.

Publicité
C’est devant la salle des fêtes municipale qu’ont eu lieu les coups de feu, précise l’agence de presse. Citée par Le Parisien, une témoin a décrit la scène : elle a "d'abord vu des hommes qui se disputaient sur le parking". Ensuite, "le premier est parti au volant de sa voiture avant de revenir très rapidement. Il est sorti de son véhicule et a tiré", ajoute-t-elle.

Ce sont les nombreux témoins qui ont pu indiquer aux enquêteurs le type de voiture avec lequel s’était enfuit le tireur présumé.

A lire aussi : Nancy : 5 ans de prison pour l’étudiante prostituée qui avait poignardé son client

L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Lille.

> Vidéo sur le même thème : fusillade dans le Nord : "C’est une véritable exécution", explique le vice-procureur de Dunkerque – 05/08