Une forte odeur de gaz a submergé une zone allant de la Normandie à l’Ile-de-France ce mardi. Les autorités assurent que ces émanations ne présentent aucun danger pour la santé. Le point avec Planet.fr.

Que s’est-il passé ? Ce gaz est-il dangereux pour la santé ? Quand la forte odeur va-t-elle disparaître ? Autant de question que se posent de nombreux Français ce mardi matin. Un dégagement gazeux dans une entreprise chimique de Lubrizol près de Rouen a en effet provoqué des émanations de gaz très odorantes. Les détails de cette affaire.

Pas de danger pour la populationAlors que des centaines de personnes paniquées par cette forte odeur nauséabonde ont appelé les pompiers et le Samu, les autorités ont diffusé des messages rassurants. Dans un communiqué, la préfecture de Seine-Maritime a ainsi assuré que ce gaz, le marcaptan ou "méthanethiol" de son nom chimique, n’est pas toxique. Le ministère de l’Intérieur a, quant à lui, indiqué que "le mercaptan est un marqueur très  olfactif de type gaz de ville, connu de tous, et qui ne présente pas de risques pour la santé". Il faut en effet une très forte concentration de ce gaz pour qu’il soit toxique. Or, comme la souligné Pierre-Henry Brandet, le porte-parole de la place Beauvau : "les mesures réalisées ont révélé un seuil de concentration très faible". Au vue de sa concentration actuelle, les seuls effets possibles de ce gaz sont donc des maux de tête, voire des nausées.

Pourquoi une odeur d’œufs pourris ?Notamment utilisé dans la fabrication d’anti-oxydants, le marcaptan est produit à l’état naturel par les matières organiques en décomposition, d’où son odeur assimilée à celle des œufs pourris ou du désherbant. Au réveil ce mardi, de nombreux Français ont ainsi eu une désagréable sensation. Et alors que ce gaz est issu d’un dégagement dans une usine de produits chimiques près de Rouen, les pompiers de Paris ont expliqué qu’il a été « poussé par le vent » jusqu’en région parisienne. L’odeur a ainsi été ressentie dans les Yvelines, l’Essonne, l’Eure, le Val d’Oise et le Val-de-Marne.

Publicité
Inutile d’appeler les secours"L’incident n’est pas encore complètement terminé. On est encore en phase de neutralisation. On a bon espoir que ça se termine dans la journée", a annoncé Nathalie Bakaev, la porte-parole de l’usine Lubrizol avant d’ajouter que l’incident n’avait entraîné aucun dégâts matériels dans l’usine et que le travail avait même repris. "C’est tout à fait respirable dans les bureaux, même si l’odeur n’est pas très agréable", a-t-elle assuré. Les secours ont, quant à eux, appeler la population à ne plus chercher à les joindre à propos de ce gaz  et ce, afin d’éviter la saturation des centres d’appel.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité