Un dégagement gazeux dans une entreprise de Rouen a provoqué une forte odeur de gaz qui s'est ensuite propagée jusque dans la banlieue parisienne. Alors que les secours ont été submergés d’appels au cours de la nuit, les autorités assurent que ce gaz n’est pas toxique.

Des œufs pourris mêlée à du désherbant. C’est l’odeur que de nombreux Français peuvent sentir depuis lundi soir. Une forte odeur de gaz s’est en effet répandue dans l’air ambiant après un dégagement gazeux survenu dans une entreprise chimique de Rouen. Les désagréments ont été ressentis dans la banlieue rouennaise mais également jusqu’en région parisienne. De nombreuses personnes d’ailleurs inquiétées de cette étrange odeur, pensant à une fuite de gaz. Le Pompiers et le Samu ont ainsi été littéralement submergés d’appels de détresse. Résidant principalement à Paris, dans l’Essonne, les Yvelines, l’Eure, le Val d’Oise et le Val-de-Marne, tous se sont plaints d’une "odeur insupportable", de "maux de tête" et de "nausée".

Publicité
Le gaz "n’a pas de caractère toxique"Face à cette montée d’inquiétude, la préfecture de Seine- Maritime a tenu à se montrer rassurante. Dans un communiqué, elle a en effet expliqué que ce gaz, le mercaptan, est naturellement inodore et surtout, non toxique. "L’entreprise Lubrizol, située à Rouen a détecté une instabilité sur une de ses spécialités chimiques. Cette instabilité est à l’origine de dégagements d’odeur de gaz –type gaz de ville. Le gaz, bien qu’ayant  une odeur incommodante, n’a pas de caractère toxique", a-t-elle ainsi assuré avant d’ajouter : « Les mesures réalisées ont révélé un seuil de concentration du gaz très faible. Cependant le seuil olfactif est très bas, ce qui explique la gêne ressentie par un grand nombre de personnes ». Et alors que l'odeur s'est propagée jusqu'à Paris, portée par le vent, le directeur de l'usine a indiqué que tout reviendrait à la normal d'ici ce mardi soir. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité