Le tribunal d’instance du XVe arrondissement de Paris a rendu son verdict : c’est l’expulsion. Opposée à la régie immobilière de la ville de Paris au sujet de son HLM, Frigide Barjot a quatre mois pour quitter les lieux.

© AFP

Elle se disait « sereine et confiante ». La décision du tribunal d’instance du XVe arrondissement de Paris a pourtant décidé de l’expulser. Frigide Barjot et son mari ont quatre mois pour quitter leur appartement de 173 m². Représentée par une amie, l’ancienne chef de file de « Manif pour tous », qui ne s’est pas rendue au tribunal, s’est dite « anéantie » et ne sait pas encore si elle va faire appel.

Publicité
Frigide Barjot avait été assignée par la Régie immobilière de la ville de Paris pour non respect du bail qu’elle avait signé. La RIVP avait en effet constaté « deux infractions graves ». Il était lui reproché d’avoir domicilié Jalons, sa société, chez elle, et d’avoir sous-loué une partie de son appartement à Jalons. Deux pratiques interdites. La justice a donc ordonné que les lieux soient évacués.

A revoir en vidéo : les larmes de Frigide barjot en direct