François Hollande a effectué jeudi son premier déplacement en région depuis un mois et demi. Une courte sortie à Angoulême qui portait sur le thème de l’autisme.

Le président de la République s’est rendu à Angoulême ce jeudi pour faire un point sur le plan autisme lancé en 2013. Il s’agissait d’un déplacement attendu, après trois mois d’absence dans les régions en dehors des cérémonies liées à la commémoration de la Libération, rapporte Le Monde.

La visite, qui s’est déroulée sur une matinée, était l’occasion pour le chef de l’État de partager une de ses réussites qu’est le plan autisme, aux résultats visibles et au crédit intouché, précise à ce titre le quotidien.

À lire aussi - La photo du jour : l'absence de plusieurs lycéens excusée par un mot signé de la main de François Hollande

Accompagné de la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, François Hollande a visité l’école maternelle et primaire Pierre-Ronsard, pionnière en la matière et s’est brièvement adressé aux parents d’élèves présents pour réaffirmer "la promesse très lourde de la République de faire réussir tous les enfants". Un exercice que le président a maitrisé sans difficultés au vu des résultats du plan qui lui sont favorables, rappelle Le Monde.

"Je suis toujours là"

Publicité
C’est auprès des enfants que le chef d’État a eu le plus de succès. Non fâchés de l’absence de résultats au niveau de la politique nationale de François Hollande, les élèves étaient nombreux à attendre impatiemment l’arrivée du président dans le préau de l’école. Par ailleurs, alors qu’aucun bain de foule n’avait été prévu dans ce déplacement, François Hollande à sa sortie de l’établissement a reçu un accueil tout aussi chaleureux des collégiens et lycéens venus des environs. Le chef de l’État en a profité pour s’adresser à la volée, aux journalistes présents : "si tant est qu’il y avait eu un départ avant, je suis toujours là."

Une manière de rappeler qu’il reste présent malgré les épreuves que traverse le pays et qu’il continuera jusqu’au bout, la mission pour laquelle il a été élu.

À lire aussi - Arnold Schwarzenegger rerçu par François Hollande

Vidéo sur le même thème - Hubert Védrine : "François Hollande est courageux"