Closer révèle cette semaine que Julie Gayet serait protégée comme une Première dame. Or, depuis un an, rien n’a jamais été confirmé ou infirmé à propos de sa prétendue relation avec François Hollande. Mais la rumeur, elle, enfle de jour en jour.

Un an après rien n’a vraiment changé. François Hollande s’est certes séparé de Valérie Trierweiler mais jamais le président et sa prétendue compagne n’ont pris la peine de s’exprimer clairement à propos de la liaison qu’on leur prête. Sont-ils toujours couple ? L’ont-ils été un jour ? Aucune réponse claire à ces questions n’a encore été apportée.

Après tout, rien en les y contraints. Le statut de Première dame n’est pas clairement défini. Aussi, Julie Gayet peut très bien endosser ce rôle de manière discrète, voire secrète, sans que la justice trouve à y redire.

A lire aussi – Pourquoi Julie Gayet ne sera pas Première dame

Toutefois, plusieurs raisons font qu’une officialisation serait la bienvenue. D’abord parce que cela fait plus d’un an que Closer a sorti son fameux numéro qui a mis le feu aux poudres et que depuis, ce qui était initialement une rumeur est devenu un secret de polichinelle.

Parce que le secret a assez duré

A tel point que la presse people s’en fait l’écho dès qu’elle trouve matière à le faire. Ce qui ne manque jamais de faire jaser…jusque dans la classe politique. On se souvient notamment des photos volées publiées en novembre dernier par Voici. Les clichés avaient été pris depuis l’intérieur du palais présidentiel et montraient François Hollande et Julie Gayet dans une cour de l’Elysée. Agacé, le président avait ensuite cherché à démasquer la taupe à l’origine de cette fuite dans la presse. Plusieurs de ses collaborateurs ayant accès à ses appartements privés avaient même été mutés. Quelques semaines plus tard, VSD dévoilait le stratagème monté par les prétendus tourtereaux pour continuer à se retrouver sans se faire repérer. Selon le magazine, ils réussiraient à se voir "plusieurs fois par semaine" grâce à des "voitures banalisées" qui véhiculeraient l’actrice lorsque celle-ci rentre ou sort de l’Elysée. Une vie aux allures trépidantes, mais sans doute les amants présumés aspirent-ils à plus de calme.

A lire aussi – Photos volées de Hollande et Gayet : Trierweiler défend les "taupes" de l’Elysée

Parce que cela coûterait de l’argent à l’Etat

Il serait également temps que les intéressés mettent fin au suspense parce que tout cela à un coût. Protéger les déplacements de Julie Gayet des regards indiscrets et même assurer sa sécurité pour la préserver d’éventuelles attaques a un coût. Surtout si, et ainsi que le révèlec cette semaine, le service de sécurité du président est sollicité. Dans son dernier numéro, le magazine assure que lors d’un voyage à Rennes au début du mois, l’actrice était protégée par un dénommé Michel M., lequel ferait partie des officiers qui travaillent très près du chef de l’Etat. Autrement dit, la sécurité de Julie Gayet serait assurée par des hommes normalement dévoués à celle du président de la République. Un point délicat quand on sait que c’est l’Etat qui finance ce service de sécurité et donc, l’argent des contribuables.

A lire aussi - Julie Gayet : protégée comme une Première dame avec l'argent des contribuables ?

Parce que beaucoup de choses ont déjà été déballées

Publicité
Enfin, l’autre raison qui pourrait pousser François Hollande et Julie Gayet à clarifier la situation serait l’honnêteté et la transparence réclamée par certains Français. D’ordinaire, ce pan de la vie du chef de l’Etat ne regarde pas ses concitoyens mais après le grand déballage que leur a offert son ex-compagne avec Merci pour ce moment, on se dit qu’ils méritent bien de connaître la vérité.

Vidéo sur le même thème : Julie Gayet parle de François Hollande