Selon une information du Point, François Hollande n’apprécierait pas du tout le traitement de l’information fait par BFMTV. La colère du président envers cette chaîne aurait atteint son paroxysme lors de l’affaire Leonarda.

© AFP

François Hollande ne porterait pas dans son cœur la chaîne d’information en continue BFMTV et il l’a récemment fait savoir en privée. D’après nos confrères du Point, le chef de l’Etat se plaindrait régulièrement du traitement de l’action gouvernementale faite par la chaîne de la TNT. "Hollande déteste le ton de BFMTV. La chaîne, propriété d'Alain Weill, n'est pas très câline avec le gouvernement", a écrit Emmanuel Berreta, journaliste au Point.

Depuis l’affaire Leonarda, le président de la République serait fortement en colère contre BFMTV et plus particulièrement son président, Alain Weil. A cette époque, les chaînes d’informations avaient donné la parole à la jeune rom juste après l’élocution du président sur cette affaire. "Weill est un sale type", aurait alors commenté le président selon le journaliste du Point.

Préférence pour LCI

François Hollande préfèrerait par ailleurs la chaîne LCI, beaucoup plus professionnelle à son goût. "LCI propose un traitement de l'information autrement plus professionnel", aurait-il affirmé à ses collaborateurs.

Interrogé par Puremédias, Christian Gravel, conseiller en communication de François Hollande, a tenu à "démentir formellement ces propos". "Les choses sont très claires, le président n'a jamais parlé de la sorte de BFMTV ou de M. Weill", a-t-il assuré.

Publicité
Alain Weil, président de Next Radio TV, a aussitôt tweeté ce vendredi en fin d’après-midi pour assurer qu’il ne "croyait pas aux propos prêtés par Le Point au Président" et a affirmé entretenir des "relations cordiales et professionnelles" avec l'équipe de François Hollande.

L'affaire Leonarda selon BFMTV :

Publicité