François Fillon a remis samedi la légion d’honneur à son ancienne ministre et amie Roselyne Bachelot. Une cérémonie où l’ex-Premier ministre n’a pu retenir quelques rires alors qu’il se remémorait des anecdotes de leur passage au gouvernement.

© AFP

C’est un François Fillon qui avait visiblement du mal à garder son sérieux qui a remis, samedi, la légion d’honneur à Roselyne Bachelot, son « amie de 30 ans ». L’ex-Premier ministre a décoré l’ancienne ministre de la Santé lors d’une cérémonie qui se déroulait à Angers. L’occasion pour François Fillon de se remémorer quelques anecdotes sur les facéties de Roselyne Bachelot au gouvernement, des souvenirs qui lui ont fait perdre son sérieux.

Les « bons mots » de RoselyneRoselyne Bachelot débarquant au Conseil des ministres chaussée de Crocs roses fluo après un pari, François Fillon lui faisant passer un mot destiné à Bianca Castafiore et qui arrive sans qu’aucun des autres ministres ne se demandent de qui il peut s’agir… François Fillon s’est souvenu de nombreux épisodes comme ceux-ci, mais aussi des « bons mots » et des « moins bons mots » de son amie Roselyne rapportent le JDD et Ouest-France.

Publicité
Roselyne Bachelot et son « petit frère » François Fillon« Il faut te connaître, chère Roselyne, pour comprendre ce mélange détonnant de rigueur et d’audace, de tourments et de rires, de guerre et de charme » a déclaré François Fillon, qui a partagé avec l’assistance quelques-uns des petits surnoms attribués à l’ex-ministre, « créature cathodique », « mélusine baroque », « politique incasable ». De son côté, Roselyne Bachelot a reçu la distinction des mains de son « petit frère » avec humour, comparant les décorations à des obus. « Elles tombent au hasard, mais elles ont le mérite de permettre au récipiendaire d’entendre en avant-première les amabilités qu’on voudra bien répandre sur son cercueil ».

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :