Selon "BFM Business", le présentateur du JT de "France 2" touchait deux salaires : l'un versé par "France Télévisions", l'autre par une société de production externe à la chaîne. Un cumul qui a pris fin, selon la chaîne publique.

Il était possible de gagner beaucoup d’argent à France Télévisions, pourtant chaîne du service public. Pour cela, comme l'explique BFM Business, il fallait présenter à la fois des émissions produites en interne et en externe.

230 000 euros par an ?

Deux salariés faisaient partie de cette catégorie, selon un dernier rapport de la Cour des comptes, qui n’a toutefois pas divulgué les noms de ces salariés. On sait juste qu’il s’agissait de deux rédacteurs en chef hors grille au sein de la direction de l’information. En creusant plus loin, des journalistes de BFM Business affirment que Laurent Delahousse était l'un des deux et qu'il percevait un salaire mirobolant. 

Le journaliste qui présente les journaux du week-end mais aussi des émissions produites par Magneto Presse SARL (boîte de production externe à la chaîne), comme Un jour un destin ou Dimanche 20h55, aurait touché un salaire annuel brut de plus 230 000 euros. Une belle somme qui ne comprend pas les contrats de pigiste passés avec France Télévisions (21 en 2014). 

"Des pratiques contractuelles très exceptionnelles... stoppées depuis deux ans"

Interrogé par BFM Business, la rédaction de France Télévisions indique avoir changé les règles. "Ces pratiques contractuelles très exceptionnelles de cumul de rémunération ont été révisées et stoppées depuis maintenant deux ans. Les modes de rémunération ont été adaptés et simplifiés afin d'éviter le fractionnement du salaire sur plusieurs contrats de travail distincts. Désormais, l’ensemble de la rémunération (rédaction, présentation, animation…) est directement et exclusivement pris en charge par France Télévisions".

Publicité
Laurent Delahousse, qui n'a pas souhaité s'exprimer, serait l'un des salariés les mieux payés de la chaîne. Il resterait néanmoins distancé par la PDG Delphine Ernotte, qui toucherait 322 000 euros bruts par an, plus un bonus pouvant atteindre 78 000 euros. 

Vidéo sur le même thème : Fabrice Luchini complimente Laurent Delahousse : "Il est très mignon, les homos ont la gaule"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité