Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction publique envisagerait de revoir les conditions d’obtention de la prime à la performance des fonctionnaires instaurée sous Nicolas Sarkozy. Les détails avec Planet.fr.

La prime à la performance des fonctionnaires va-t-elle être revue ? C’est en tout cas que souhaiterait faire Marylise Lebranchu. Dans un entretien accordé aux Echos, la ministre de la Fonction publique a en effet estimé que ce dispositif consistant en une indemnité versée aux fonctionnaires selon leur performance – avec une part liée à leur fonction et une autre à leurs résultats - est "un tract politique" qui "n’est pas adapté à la fonction publique". Et alors qu’une journée de manifestation est prévue jeudi chez les enseignants, la ministre a annoncé qu’elle voulait "revenir dessus".

Une question de comportement ?Selon le quotidien économique, Marylise Lebranchu envisagerait de limiter les primes liées à des objectifs chiffres aux seuls cadres de forte responsabilité. Visiblement contre ce projet, l’entourage de la ministre a, quant à lui, confié aux Echos : "il est absurde de vouloir lier la rémunération à des résultats individuels que personne ne peut vraiment  mesurer ». Et le journal de préciser que si la prime ne devrait pas disparaître, elle devrait toutefois être « non plus liée à la performance mais au comportement".

Publicité
Créée en 2009 pendant le mandat de Nicolas Sarkozy, cette prime à la performance concernait au départ uniquement les cadres dirigeants. Ensuite étendue aux autres agents de catégories A et B, elle concernait quelque 55.000 fonctionnaires en 2012.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité