Les corps de deux fœtus morts ont été retrouvés dans un congélateur dimanche, dans l’Ain. Leur mère a été placée en garde en vue. La femme a tout avoué aux enquêteurs en début de semaine. Les explications.

Deux foetus morts ont été retrouvés dans le congélateur d'un appartement de l'Ain dimanche. C'est le conjoint de la mère qui a prévenu la police. Cette dernière, placée en garde à vue, a été mise en examen pour infanticide.

Elle les a noyésSi au début de l’affaire les enquêteurs ignoraient si les fœtus étaient morts nés, la femme leur a avoué que chacun des ses nourrissons étaient nés vivants. "La mise en cause, Madame C., a déclaré avoir tué ses deux bébés, qu'elle déclare être nés vivants", a indiqué mardi le procureur de la République de Bourg-en-Bresse, Denis Mondon. La mère a en effet expliqué avoir noyé ses bébés. "Le premier décès se situerait à l'automne 2011 et le second à l'automne 2012", a précisé le procureur. Les deux nouveau-nés étaient par ailleurs des garçons.

Déjà mère de famille "Une personne qui vivait comme tout le monde, qui travaillait (...) toujours souriante, aimable, sociale", telle est la description faite par un voisin de la mère de famille. La jeune femme, âgée de 32 ans, est déjà mère d’un enfant d’une dizaine d’années et exerce la profession de serveuse. D’après les premiers témoignages, la taille fine de la femme ne permettait pas de constater un état de grossesse. Et alors que la jeune mère a assuré qu'elle "aimait ses deux enfants ", le motif exact de ces infanticides reste pour l'heure inconnu.

Publicité
Une récidiviste Si elle est actuellement suspectée de double infanticide, la trentenaire a déjà été condamnée à de la prison ferme pour des faits similaires. Elle "a purgé toute sa peine. Elle est restée détenue huit ans, quatre mois et neuf jours. Et la cour d'assises disait dans son jugement qu'elle pouvait avoir un aménagement de peine après sept ans et six mois", a tenu a expliqué le procureur, balayant ainsi la thèse du manque de vigilance des autorités. Le 28 mars 2002, elle avait en effet accouché clandestinement puis avait demandé à sa mère de placer le corps du nouveau-né dans un sac.Suspectée de deux nouveaux infanticides entre 2011 et 2012, la mère risque désormais la prison à perpétuité.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité