Selon une étude menée par le site de rencontre extraconjugales Gleeden, une majorité d’infidèles préféreraient se rencontrer… durant la pause déjeuner. 

C’est le début de la fin pour le 5 à 7. Le site de rencontres Gleeden, spécialiste de l’adultère, a mené une enquête appuyée sur un échantillon de 2089 sujets âgés entre 26 et 55 ans pour savoir quand les personnes infidèles préféraient se rencontrer. Un peu plus de la moitié des sondés, 51% pour être exact, ont répondu qu’ils préféraient sauter la pause déjeuner pour rejoindre leur amant ou leur maîtresse rapporte le site TerraFemina.

Signe que les mœurs évoluent rapidement, les amours nocturnes qui concentraient 41% des retrouvailles il y a deux ans ne fédèrent plus que 24% des adeptes. Les rendez-vous l’après-midi concernent 16% des sondés quand 9% d’entre eux préfèrent les rencontres le matin.

Il semblerait que ce soit l’alibi qui ait poussé les infidèles à modifier leurs comportements. Il est difficile de convaincre sa moitié d’être encore coincé dans les bouchons le soir alors que le téléphone portable est éteint (foutue batterie), surtout si c’est la huitième fois dans le mois. C’est encore plus dur de prétexter un footing matinal quand les baskets sont toujours devant la porte d’entrée.

Le travail, le sport et les amis au secours de l’infidélité

En guise de justification, les infidèles manquent un peu d’imagination mais se basent sur des excuses "sûres". Ainsi, les hommes interrogés font croire dans une grande majorité des cas qu’un dossier urgent les retient sur leur lieu de travail. Ils sont 71% à avancer cette explication en premier. Viennent ensuite la salle de sport avec 68% d’approbation et les apéros avec les collègues (53%).

Du côté de ces dames, les dîners entre copines semblent être l’excuse la plus courante dans 64% des cas. Les soldes arrivent juste derrière avec 61% d’adeptes. Par ailleurs, le dossier urgent et la salle de fitness trouvent aussi résonnance dans les cœurs de ces femmes.

Publicité
La dernière information qui émane de cette étude, 72% des sondés préfèrent se voir en semaine. Le weekend semble être difficilement compatible avec l’adultère, sans doute à cause des activités familiales.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :