Très attendue, l’adaptation cinématographique du livre de l’ancienne Première dame, "Merci pour ce moment", ne se fera finalement pas. Découvrez les raisons de ce flop.

Vous l’attendiez avec impatience ? Eh bien, vous allez être déçus. Non, l’adaptation au cinéma du livre de Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment, ne se fera finalement pas.

Dans ce livre devenu très vite un phénomène en librairie, la journaliste de Paris Match revenait sur sa liaison avec François Hollande, son rôle de Première dame, et son départ après la révélation de la relation entre le président et l’actrice Julie Gayet.

Valérie Trierweiler n’a pas voulu céder ses droits

Devant le succès du livre, l’actrice Saïda Jawad – qui serait en couple avec Jean-Luc Mélenchon – avait selon l’Express émis le souhait d’en faire une adaptation cinématographique qui devait sortir après l’élection présidentielle de 2017.

Mais l’actrice a indiqué le 13 octobre au site Purepeople qu’elle jetait l’éponge. "Depuis maintenant plusieurs semaines, j'ai décidé de ne plus faire le film Merci pour ce moment, celui-ci étant remplacé par Albert, un long métrage traitant de l'illettrisme et d'analphabétisme qui est en préparation au sein de ma société de production, Romarin Films.", a-t-elle confié.

Une information confirmée par Valérie Trierweiler sur Twitter qui a indiqué ne pas avoir cédé les droits de son livre à l’actrice à cause des attentats de janvier.

A lire aussiValérie Trierweiler : de quoi vit-elle aujourd’hui ?

Le casting n’a pas déplacé les foules

Publicité
Cependant, comme l’indique Le Point, une autre raison aurait poussé les deux femmes à renoncer à ce projet. Dans le magazine, un agent de stars explique que le casting pour le film n’a pas déplacé les foules. "Les atten­tats de Char­lie Hebdo et de l’Hy­per Casher n’ont rien à voir dans [l’an­nu­la­tion du film] ! En vérité, les actrices et les acteurs ne se bous­cu­laient pas pour jouer dans un tel film.", avoue-t-il. De plus, les producteurs, "échau­dés par le fiasco reten­tis­sant du film d’Abel Ferrara sur DSK et l’af­faire du Sofi­tel de New York", n’auraient pas été enthousiastes à l'idée de financer l’adaptation cinématographique de ce livre.

Vidéo sur le même thème : Valérie Trierweiler, de retour à la télé, évoque de "mini incidents"