La préfecture de police de Paris a récemment révélé que les trois quarts des accidents de voitures survenus dans la capitale en 2012 ont été causés par des hommes. Un pourcentage qui pourrait bien mettre un terme aux idées reçues sur les conductrices.

Femme au volant, mort au tournant. Si cette phrase a de quoi fait rire certains, elle ne s'applique visiblement pas dans la capitale. La préfecture de police de Paris (PP) a en effet annoncé mercredi que les hommes sont moins bons conducteurs que les femmes dans cette ville. Selon les statistiques, ils sont à l’origine des trois quarts des accidents de la route qui ont eu lieu en 2012. "Si les hommes conduisaient comme les femmes, il y aurait donc moins de victimes sur nos routes", en a ainsi déduit la PP dans sa lettre hebdomadaire, la PPrama.

Les  causes des accidentsLa préfecture a également souligné les grandes disparités qui existent entre conducteurs et conductrices quant aux causes des accidents de la route. Les hommes seraient ainsi champions toutes catégories à Paris. Plus de 72% des accidents de vitesse leur sont en effet attribués contre 28% pour les femmes. Une avance qui se retrouve aussi pour les accidents liés à l’alcool (72% contre 28%) et aux stupéfiants (91% contre 9%).

Publicité
Une question de comportement ?Une enquête réalisée par l’Institut Ipsos pour la Fondation Vinci Autoroutes et dévoilée vendredi dernier a par ailleurs montré que les femmes adoptent un "meilleur comportement que les hommes" lorsqu’elles sont au volant de leur véhicule. Celles-ci utiliseraient en effet moins leur téléphone portable, commettraient moins d’excès de vitesse, gèreraient mieux leur fatigue et seraient davantage conscientes du danger que les conducteurs masculins. La Sécurité Routière estime, quant à elle, que les trois quarts des morts sur les routes de France sont des hommes.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité