La semaine dernière, le corps d’une femme était trouvé dans une benne à ordures d’un immeuble du 14e arrondissement de Paris. Sa sœur a récemment raconté ce qui s’était passé. 

Jeudi dernier à Paris, des policiers ont trouvé le corps sans vie d’une femme, jeté dans un poubelle d’un immeuble du 14e arrondissement de Paris. Rapidement, son compagnon a été arrêté et suspecté de l’avoir tuée. Bientôt une semaine après cette terrible découverte, la sœur de la victime a raconté ce qui s’était passé, rapporte Le Parisien.

Il serait allé se coucher en la laissant pour morte

La jeune femme a ainsi expliqué que c’était elle qui, inquiète de ne pas avoir eu de nouvelles de sa sœur depuis le 13 juillet, avait alerté les autorités. Agée d’une vingtaine d’années et résidant en Normandie, elle s’était rendue à Paris pour tenter de voir sa sœur et comprendre pourquoi celle-ci était silencieuse depuis une quinzaine de jours. Devant son appartement, elle aurait trouvé porte close, tout en entendant que quelqu’un se trouvait bien à l’intérieur. Elle aurait ensuite appelé la police qui, une fois sur place et aidée des pompiers, a enfoncé la porte du logement. A l’intérieur, le compagnon de la victime, 34 ans, leur a assuré qu’elle allait "bien" et était "sortie (le)matin-(même)". Des explications qui n’ont pas convaincu les policiers, lesquels ont décidé d’interroger le voisinage. C’est là que la concierge de l’immeuble leur a dit qu’une benne à ordures avait disparu et qu’une odeur "inhabituelle" se dégageait de la cave. Effectivement, le corps de la jeune femme se trouvait dans une benne, au sous-sol du bâtiment ou régnait "une odeur de cadavre en état de décomposition".

Publicité
Aussitôt arrêté et placé en garde à vue, le compagnon aurait expliqué s’être disputé avec elle. "Il a dit qu’elle l’avait énervé", a confié sa sœur au journal. "L’homme, 'baraqué', aurait frappé sa frêle compagne, 45 kg. Il l’aurait laissée pour morte puis serait parti se coucher. Le lendemain, constatant le décès, il n’aurait pas appelé les secours", ajoute le quotidien qui cite ensuite à nouveau la sœur : "C’était un dingue, un pervers, un jaloux. Il la menaçait. Elle avait perdu 20 kg après l’accouchement. Il l’isolait, la coupait de tout le monde".

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Femme, Poubelle, Paris
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité