Un syndicat de police assure que le roi d’Arabie Saoudite a donné pour consigne de refuser qu’une femme assure sa sécurité dans sa villa et sur la plage qu’il a fait privatiser. Mais le directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-Maritimes nie en bloc.

Que s’est-il vraiment passé à la plage de Vallauris ? Le roi Salmane Ben Abdelaziz Al-Saoud a-t-il donné pour consigne de n’avoir que des hommes policiers pour assurer sa sécurité au sein de sa villa et sur la plage qu’il a fait privatiser ? C’est en tout cas qu’assure un syndicat de police. Celui-ci a expliqué que samedi dernier le souverain d’Arabie Saoudite aurait fait écarter une femme CRS chargée d’assurer sa sécurité au bord de l’eau.

A lire aussi- Plage privatisée dans le Sud : le détail des aménagements consentis au roi d'Arabie Saoudite

"C’est surprenant car nous n’avons eu aucune explication. Est-ce parce que le roi ou ses invités ne veulent pas voir de femmes assurant leur sécurité ? Est-ce parce qu’ils veulent se baigner à l’abri des regards des femmes ?", a commenté auprès de 20 Minutes, Sylvain Martinache, délégué Unsa-CRS pour la zone Sud. "Le roi Salmane ne souhaitant pas voir, ni être vu par une femme en raison de ses convictions personnelles", a de son côté affirmé à MetronewsSofiane Achatif, responsable du pôle juridique d’UNSA Police CRS.

Publicité
Une version confirmée par Marianne.Premier média à avoir évoqué cette affaire, le magazine assure en effet qu’un émissaire du roi a spécifiquement demandé à la fonctionnaire de police de ne pas surveiller la plage pendant que le souverain s’y baignait.

Plus aucune femme policière pour surveiller la plage"La famille royale ou son entourage n'a jamais demandé à ce que soit écarté du dispositif un personnel féminin. Des femmes policières sont régulièrement envoyées sur ce dispositif, sans aucune remarque de la famille royale ou de son entourage", a cependant affirmé Marcel Authier, le directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-Maritimes. "J'ai demandé à ce que le dispositif soit reculé lorsque le roi et sa famille viennent se baigner, pour protéger leur intimité", a-t-il toutefois concédé à l’AFP. Sylvain Martinache a quant à lui précisé que depuis la consigne avait été donnée "de ne pas mettre de femmes sur la plage pour éviter un incident". Sollicité par plusieurs médias, le ministère de l’Intérieur n’a pas encore réagi.

Vidéo sur le même thème : Vallauris : une plage publique interdite d'accès durant les vacances du roi saoudien 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité