C'est la question que pose le magazine 60 Millions de consommateurs, qui s'inquiète des effets néfastes de ces appareils sur la santé de leurs utilisateurs. Explications.  

Un teint bronzé pas bon pour la santé. Le magazine 60 Millions de consommateurs a publié jeudi une enquête alarmante sur les effets des cabines de bronzage sur la santé de leurs utilisateurs. 

Pour mener son enquête, le magazine a demandé à cinquante femmes de se présenter dans des centres de bronzage répartis dans cinq grandes villes : Lille, Lyon, Marseille, Paris et Strasbourg. Premier constat, le manque d'informations apportées aux clientes sur les effets négatifs du bronzage par ultraviolets artificiels.

"On sait que les ultraviolets (UV) artificiels sont classés 'cancérogènes certains pour l’homme' par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Mais, pour nos clientes mystères, le recours aux UV artificiels présentait encore plus de risques. Soit parce qu’elles étaient enceintes de cinq mois minimum, soit parce que leur phototype (peau, cheveux et yeux clairs) entraînait une sensibilité accrue aux UV", rapporte la revue. 

500 à 2000 décès dans les 30 prochaines années ? 

Plus alarmant encore, le nombre de décès liés à ces cabines. "D’après les calculs de l’Institut de veille sanitaire (InVS), dans les trente prochaines années, 500 à 2000 décès seront dus à l’usage des cabines de bronzage, soit autant que la mortalité imputable au Mediator, médicament retiré du marché pour cette raison", rapporte 60 Millions de consommateurs.

Publicité
Pour éviter ces drames, le magazine affirme que "la seule solution vraiment efficace en termes de santé publique serait d’interdire les cabines de bronzage à visée esthétique". Des appareils déjà interdits au Brésil et en Australie. Des exemples à suivre ? 

En vidéo sur le même thème : Les secrets d'un bronzage sans dommage 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité