L'ex-beau frère de Pascal Troadec a expliqué en garde à vue avoir tué un à un les quatre membres de la famille avec un pied-de-biche avant de se débarrasser des corps dans le Finistère.

EDIT 17 heures : Conférence de presse du procureur - Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a donné une conférence de presse lundi après-midi après les aveux du meurtrier de la famille Troadec. "S'agissant de M. Hubert Caouissin, le parquet relève le chef d'assassinat et le délit d'atteinte à l'intégrité d'un cadavre", a-t-il fait savoir. Celui-ci encoure la réclusion criminelle à perpétuité. Quant à sa compagne, elle est poursuivie pour "modification de l'état des lieux d'un crime, recel d'un cadavre" et encoure trois ans d'emprisonnement.

Le procureur a d'abord confirmé le mobil du crime : un "conflit ancien concernant un litige successoral". L'ex beau-frère étant persuadé que Pascal Troadec avait récupéré des pièces d'or d'un héritage et qu'elles devaient être partagées. Pierre Sennès a ensuite raconter les circonstances du drame : le 16 février au soir, Hubert Caouissin est venu espionner les Troadec en se positionnant devant leur maison. Vers 23 heures, il est rentré dans le garage de l'habitation et s'est caché dans la buanderie. Après avoir attendu que toute la famille fut couchée, Hubert Caouissin est entré dans la maison, et, voulant prendre une clef sur un meuble, a fait du bruit. Le couple Troadec, réveillé, est alors descendu et s'est retrouvé nez à nez avec le rôdeur. Une altercation a éclaté entre Pascal et Hubert. Il semblerait que le père de famille soit descendu avec le pied-de-biche pour se défendre d'un éventuel cambrioleur. Mais lors de leur alertaction, il semble que Hubert ait pris le dessus avant de frapper mortellement Pascal Troadec avec le pied-de-biche. L'ex-beau frère a ensuite tué chaque membre de la famille, l'un après l'autre, avec le même objet.

Hubert Caouissin va dormir le soir même du quadruple crime dans la maison des Troadec. Le lendemain, il est retourné chez lui et à tout dit à sa compagne. Le soir du 17 février, il est revenu dans la maison des Troadec avec l'intention de nettoyer et d'emmener les corps des victimes dans un véhicule. Pendant les 2-3 jours suivants, Hubert va tenter de faire disparaître les corps. Il semblerait que les corps aient été démembrés, et qu'une partie ait été enterrée, l'autre brûlée. Puis avec sa compagne, ils vont tenter de nettoyer le véhicule du fils, le déposant à Saint-Nazaire, possiblement pour faire diversion.

Le procureur a enfin indiqué que Hubert Caouissin et sa compagne allaient être mis en examen et placés en détention provisoire.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Après dix jours de recherches dans l'affaire de la famille Troadec, le meurtrier de la famille d'Orvault vient de raconter en détail les circonstances de son geste funeste. En garde à vue depuis dimanche, l'ex-beau frère du père de famille a avoué avoir tué les quatre membres de la famille Troadec, en raison d'un différend sur un héritage mal partagé.

Les corps ont été démembrés puis calcinés

Lors de son audition, le meurtrier a ensuite expliqué le déroulé des faits. Selon RTL, il a raconté avoir tué les parents Troadec (Pascal et Brigitte, 49 ans), la fille (Charlotte, 18 ans) et le fils (Sébastien, 21 ans) à l'intérieur du domicile, devant lequel il faisait le guet dans la nuit du 16 au 17 février. 

On ne sait pas encore comment il a pu pénétrer dans la maison. Toujours est-il qu'il a tué les parents et les enfants à l'aide d'un pied-de-biche. Il a ensuite démembré les corps pour les transporter dans un véhicule avant de les brûler dans le Finistère (Bretagne). Pour l'instant, les enquêteurs n'ont pas retrouvé de restes humains.

Publicité
Selon les derniers éléments de l'enquête, il est apparu que Pascal Troadec et l'ancien compagnon de sa soeur entretenaient de mauvaises relations. Il semblerait que le mobile du crime soit lié à un héritage de lingots d'or que Pascal Troadec n'aurait pas partagé avec sa sœur, également placée en garde à vue, et son ex-beau-frère. 

Le couple devrait être mis en examen dans la journée de lundi, même si l'implication de la sœur demeure encore flou.

Vidéo sur le même thème : Famille Troadec: lancien beau-frère avoue un quadruple meurtre 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité