Mi-février, la famille Troadec a disparu brusquement dans la banlieue de Nantes. De nombreux éléments de l'histoire rappellent l'affaire Dupont de Ligonnès. Explications. 

Le 16 février dernier, la famille Troadec s'est volatilisée à Orvault dans la banlieue Nantes. Le père, Pascal Troadec, la mère Brigitte et leurs deux enfants, Sébastien et Charlotte, sont à ce jour introuvables. Par ailleurs aucun membre de leur famille n’a eu de nouvelle. Pour le moment, les enquêteurs ont retrouvé des traces de sang qui appartiennent aux parents et au jeune homme âgé de 21 ans. 

Ils étaient étudiants dans le même lycée

Envisageant toutes les pistes, ils s’intéressent au fils de la famille, Sébastien, dont sa Peugeot 607 a elle aussi complétement disparu. D'après les derniers tweet de l'étudiant, il ne semblait pas aller très bien. De plus, d’après le Parisien, il aurait écopé d’une peine d’intérêt général pour avoir proféré des menaces de mort.

A lire aussiSa mort, ses disputes avec son père... : les inquiétants messages du fils Troadec sur les réseaux sociaux

A mesure que les informations sont dévoilés sur cette affaire, l'ombre de l'affaire Dupont de Ligonnès semble planer sur cette histoire sans qu'aucun lien ne soit pourtant établi entre les deux familles. En effet, Orvault se situe non loin de la maison des Dupont de Ligonnès. En 2011, les cinq membres de la famille avaient disparu, puis les corps avaient été retrouvés sous la terrasse, hormis celui du père.

Publicité
Le fils aîné de la famille, Arthur était étudiant en BTS génie informatique au lycée Saint-Gabriel de Saint-Laurent sur Sèvres. Sébastien Troadec, de son côté, suivait la même formation qu’Arthur dans le même établissement. Cependant, ils n’étaient pas étudiants à la même époque, il est donc peu probable qu’ils se soient rencontrés. Les similitudes entre les deux affaires intriguent toutefois les internautes qui partagent leur avis et hypothèses sur les réseaux sociaux. 

En vidéo sur le même thème : Restrospective sur l'affaire Dupont de Ligonnès