Fabrice Tourre, 34 ans, a vu son procès démarrer ce lundi 15 juillet aux Etats-Unis. L’ancien trader est accusé de fraude pour un placement risqué en 2007, qui pourrait être à l’origine de la crise financière.

Le nouveau Jérôme Kerviel s’appelle Fabrice Tourre. L’ancien trader travaillait pour la banque Goldman Sachs. En 2007, "Fab le Fabuleux" aurait fait un placement dangereux, qui pourrait faire parti des éléments à l’origine de la crise financière mondiale de 2008. La compagnie américaine SEC a porté plainte contre lui, son procès s’est ouvert hier, au tribunal de Manhattan, aux Etats-Unis.

"L’appât du gain de Wall Street"Pour l’avocat de la SEC, Matthew Martens, "cette affaire concerne les mensonges, la tromperie et l'appât du gain de Wall Street." Lors du procès, il a accusé Fabrice Tourre d’avoir "rassemblé un panier de mauvais investissements" et de l'avoir "vendu à des investisseurs." Selon lui, "le seul moyen de faire ça était de mentir" ou bien de dire "des demi-vérités." Pour conclure, il a déclaré : "Fabrice Tourre savait que ce qu'il faisait était mal." Ce dernier élément a été vérifié puisque dans un des mails envoyé à sa petite amie, on peut lire : "L'édifice risque de s'effondrer à tout moment (…) Seul survivant potentiel, le fabuleux Fab", a révélé France Télévision.

Publicité
Fabrice Tourre "n’a jamais menti à personne"Pour Pamela Chepiga, l’avocate de Fabrice Tourre, celui-ci "n'a rien fait de mal" et "n'a jamais menti à personne." Elle a ensuite déclaré qu’il ne fallait "pas regarder cette affaire du point de vue de 2013" mais au contraire, "revenir en 2007", au moment des faits et lorsque la crise financière n'avait pas encore éclaté, rapporte Challenges. Elle a rappelé qu’à cette époque, les investisseurs "pariaient sur le fait de savoir si ce serait une petite pluie ou une super-tempête." 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité