Alors que les causes de l’effondrement d'un l’immeuble HLM  à Reims qui a causé la mort de 3 personnes et blessé 14 locataires dimanche, sont toujours inexpliquées, la ministre du Logement, Cécile Duflot a demandé une enquête approfondie. 

Un immeuble HLM a explosé dimanche matin à Reims. Le bilan est lourd : trois personnes d’une soixantaine d’années sont décédées et 14 blessés ont été hospitalisés. Les premiers éléments semblent désigner une explosion liée au gaz comme étant la cause du sinistre. Cécile Duflot, la ministre du Logement a déclaré l’ouverture d’une "enquête approfondie" pour déterminer les raisons de ce drame. La ministre a cependant déclaré que les hypothèses mèneraient à une "explosion accidentelle".

Une explosion pour le moment inexpliquée

Alors que L’enquête devrait déterminer s’il y a eu négligence de la part du responsable de l’immeuble dans l’entretien des installations, les habitants de la cité Wilson de Reims ont exprimé leur colère. Ils expliquent que les locaux n’ont pas été entretenus correctement et que les rénovations effectuées en 2005 et les chaudières changées en 2007 n’ont pas été suffisantes : fuites de gaz répétitives, pannes de courantes récurrentes. L'immeuble, le numéro 8 de la rue Beethoven n’aurait, par ailleurs, pas été pris en charge par un programme de reconstruction totale.

Publicité
L’enquête annoncée par Cécile Duflot a pour but de rassurer les habitants de ce quartier vieux de plus de cinquante ans. Cette affaire semble démontrer des manquements dans la qualité et entretien des Habitations à Loyers Modérés (HLM), comme le rappelle l’explosion de gaz qui a récemment coûté la vie à 4 personnes à Witry-les-Reims (Marne).

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :