En janvier 2010, l’ancienne femme de Bertrand Cantat, chanteur de Noir Désir, se suicidait. Elle qui l’a défendu pendant son procès en 2003, semble avoir été une autre victime de sa violence. 3 ans après sa mort, Voici publie des témoignages corroborant cette hypothèse.

 

"Je n’ai jamais subi de violence de la part de Bertrand"

Kristina Rady est la mère des enfants de Bertrand Cantat : Alice et Milo. Ils se rencontrent au Sziget, festival de musique à Budapest et se marient en 1997. En 2002, il l’a quitte pour Marie Trintignant alors qu’elle est enceinte. "Je n’ai jamais subi de violence de la part de Bertrand". C’est le témoignage de Kristina au procès de son ex-mari. Il était jugé pour avoir battu à mort Marie Trintignant.

Le jugement ne le condamnera qu’à 8 ans de prison et il n’en effectuera que quatre. C’est pour empêcher la prison au père de ses enfants que la femme a voulu le protéger. C’est ce que confia sa mère, Csilla Rady, à Paris Match en novembre 2012. Ce qu’on ne sait pas à l’époque, c’est qu’elle-même a subit des violences de la part de son ex-compagnon, malheureusement le pire est à venir.

Relâché en 2007 dans le cadre d'une liberté conditionnelle, il fait tout pour se rapprocher de son ex- femme et emménage à quelques pas de chez elle à Bordeaux. Il la harcèle et fait tout pour qu’elle rompe avec son nouveau compagnon. Arrivant à ses fins, elle retourne finalement auprès de lui.

Publicité

Il se taillade les veines devant elle

En 2009, elle a une liaison avec un certain François, manager de groupes latinos en tournée, et retrouve le bonheur. Entre chantage, pressions, espionnage, le chanteur fait tout pour qu’ils se séparent. Il promet de se tuer, se taillade les veines devant elle et lui montre tous les jours les cicatrices comme preuve ultime de son amour inconditionnel.

"Bertrand est fou"

Le 3 juillet 2009, elle s’enfuit de chez elle après une violente altercation avec le chanteur. C’est alors qu’elle laisse un message vocal à ses parents de plus de 8 minutes. Il révèle l’horreur qu’est devenue sa vie. "Hier, j’ai failli y laisser une dent, il m’a frappée, mon coude est complètement tuméfié, un cartilage s’est même cassé. Mais ça n’a pas d’importance, tant que je pourrais encore parler". explique-t-elle avec émotion. "Bertrand est fou" dit-elle. "J’espère qu’on va pouvoir s’en sortir et que vous pourrez encore entendre ma voix...Sinon vous aurez au moins une preuve que.. mais des preuves il y en a". annonce la femme.

Le 10 janvier 2010, elle se pend à son domicile. Retrouvée morte par son fils Milo, c’est le chanteur qui la décrochera lui-même. Ces témoignages révèlent encore un peu plus la violence et l’aura de mort qui règne autour du sombre chanteur. Des polémiques questionnent la légitimité du chanteur à continuer une vie publique alors qu’on soupçonne sa responsabilité dans la mort d’une seconde femme qui a partagé sa vie.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :