Près de 1500 immigrés clandestins ont essayé de pénétrer à l’intérieur du tunnel sous la Manche afin de gagner l’Angleterre dans la nuit de mardi à mercredi. Une personne est décédée.

Dans la nuit de lundi à mardi, 2200 migrants ont tenté de rentrer dans la zone du tunnel sous la Manche à Coquelles, près de Calais dans le Nord-Pas-de-Calais, en s’agrippant aux trains en marche. Une quinzaine de personnes a été blessée. La nuit suivante, 1500 immigrés clandestins ont essayé à leur tour de passer la frontière britannique. Une personne est décédée, comme le rapporte Ouest France.

Lire aussi - Migrants : que deviennent les survivants ensuite ?

"Nos équipes ont retrouvé un corps ce matin et les pompiers ont confirmé le décès de la personne", a indiqué un porte-parole d'Eurotunnel ce mercredi. La victime serait d’origine soudanaise et âgée entre 25 et 30 ans. Elle aurait été percutée par un camion. C’est la neuvième personne qui décède sur le site de l’Eurotunnel depuis début juin.

Lire aussi -  Comme Nicolas Sarkozy, Florian Philippot compare l’immigration à une fuite d’eau

Ces tentatives d'intrusion sont de plus en plus fréquentes

D’après Le Figaro, une vingtaine de migrants est parvenue à passer la frontière britannique dans la nuit de lundi à mardi. Il s’agit de la "tentative d’intrusion la plus importante depuis plus d’un mois et demi", a indiqué le groupe Eurotunnel. "Tout notre personnel de sécurité, c'est à dire près de 200 personnes, ainsi que les forces de l'ordre étaient sollicités", a expliqué le porte-parole du groupe. 

Lire aussi -L’immigration en France, combien ça coûte ?

Publicité
Les tentatives d'intrusion de migrants clandestins sont de plus en plus fréquentes sur ce site sécurisé depuis plusieurs semaines. En cause, le conflit social qui oppose la compagnie maritime MyFerryLink et le propriétaire de ses bateaux, le groupe Eurotunnel. Le port de Calais a donc été bloqué en grande partie depuis le début du mois de juin. Les migrants ont alors profité de la paralysie du trafic pour pénétrer en Angleterre. Le groupe Eurotunnel a réclamé une indemnisation de 9,7 millions d’euros aux gouvernements français et britanniques afin de compenser les dépenses et la perte d’exploitation dues à l’afflux d’immigrés clandestins.

Vidéo sur le même thème : Calais, plaque tournante de l'immigration clandestine 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité