La limitation du nombre de cartouches de cigarettes que l'on peut ramener de l'Union Européenne devrait bientôt être levée selon une décision de la Cour Européenne de Justice.

Et voilà tous les efforts du gouvernement qui risquent de partir en fumée ! La limite du nombre de cartouches que l'on peut ramener de l'Union Européenne, actuellement plafonnée à cinq, devrait être levée. C'est Europe 1, qui se base sur des propos tenus par le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, devant des douaniers, qui l'affirme : "Il s'agit d'une décision obligatoire, si la France veut éviter une condamnation de la Cour Européenne de Justice".

L'instance européenne estime en effet que restreindre le nombre d'achats de cartouches de cigarettes dans un pays membre est en une grave entrave à la libre circulation des biens et des personnes. De lourdes amendes sont prévues pour les récalcitrants. Avec cette décision, le nombre d'aller-retour avec les pays frontaliers risque bel et bien d'exploser. Revente à la sauvette, surconsommation et trafics risquent d'enregistrer une hausse significative, avec d'importantes pertes de recettes pour l'Etat à la clef.

Publicité
La radio relaye une estimation qui chiffre le coût de ces pertes à 2,5 milliards par an, rien qu'avec la limitation actuelle. Outre l'important manque à gagner pour un état déjà très endetté, c'est également la politique de santé publique initiée ces dernières années, basée sur la hausse des prix chez les buralistes, qui est à revoir. Une mauvaise nouvelle également pour ces derniers qui souffrent déjà de cette concurrence déloyale. Pour résumer, désormais fumer nuit à la santé, de soi-même, des autres et de l'économie française !

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité