Vendredi 6 octobre 2017, un Espagnol a finalement remporté le jackpot maximal de 190 millions d'euros à l'Euromillions. Il devient ainsi le 3e joueur à atteindre le Saint Graal de la cagnotte depuis sa création en 2004.

L'évènement est qualifié d'historique. Un Espagnol a validé sa grille en Espagne et décroché vendredi soir, lors du tirage de l'Euromillions, le plafond maximum de la loterie européenne : à savoir 190 millions d’euros. Parmi les neuf pays participants, il est le seul joueur à avoir trouvé les cinq bons numéros (lesquels sont, pour rappel 1, 9, 15, 19, 25), ainsi que les deux bonnes étoiles (1 et 7). Il avait une chance sur 139 millions d'y parvenir.

A lire aussi : Euromillions : les numéros du Super Jackpot à 190 millions d'euros

Publicité

L'équivalent de 13 732 années de Smic

Jusqu'à présent, seuls deux participants avaient eu la chance de décrocher ce jackpot, l'un en Grande-Bretagne en 2012, l'autre au Portugal en 2014. Mais depuis hier soir, le joueur Espagnol est donc, à son tour, devenu l’un des trois multimillionnaires à entrer dans le club extrêmement restreint des grands gagnants de l'Euromillions. Grâce à ce gain – le plus élevé qui soit pour ce jeu et qui représente en France l'équivalent de 13 732 années de Smic – l'homme pourrait aussi bien s'offrir un Airbus qu'un joueur de foot. Reste, qu'en Espagne et contrairement à l'Hexagone, l'heureux vainqueur est supposé s’acquitter de 20 % de la somme en guise de taxe destinée l’État, alors que les gains remportés en France se révèlent net d’impôt au moment de leur réception.

En France, jusqu'à présent, la somme la plus mirobolante jamais atteinte de 169 millions d'euros avait été remportée en 2012 dans les Alpes-Maritimes. A ce jour, l'Hexagone demeure le pays qui recense le plus grand nombre de vainqueurs de premier rang depuis la naissance du jeu il y a bientôt 14 ans.

En vidéo - "Vous vous rendez compte, il va pouvoir s'acheter 20.000 Twingo"