Est-ce la fin du mystère autour du monstre du Loch Ness ? D'après des études récentes, la créature mytique la plus célèbre du lac d'Ecosse serait peut être une murène. 

Des recherches publiées sur le site de Météo Consult (groupe Le Figaro) laissent à penser que le monstre du Loch Ness pourrait bien être une murène. Nessy est décrit comme ayant une forme filimorme et sineuse. Il nage en laissant un sillage à la surface de l'eau. Cette description présente des similitudes avec celle des murènes.

Les murènes sont les plus grosses anguilles du monde, elle mesurent environ 4 mètres mais peuvent parfois atteindre des plus grandes tailles, ce qui correspondrait à celle de Nessy (le petit surnom du monstre). Elles font partie des espèces pouvant "doubler leur taille commune" si les conditions de vie y sont propices. Les murènes ont une allure de monstre et une crête dorsale qui est visible à la surface de l'eau ce qui nous fait penser au sillage laissé par les bosses du monstre. 

Par ailleurs, les murènes sont des animaux réputés pour être particulièrement agressifs. Ceci est principalement dû à leur physique. Seul le cou reste un mystère. Le monstre du Loch Ness possèderait un long cou ce qui n'est pas le cas des murènes.

Une forte présence de murène dans le lac d'Ecosse

A lire aussiNouvelle apparition du monstre du Loch Ness ?

La présence de murènes dans le lac du Loch Ness est quasi certaine. Elles pourraient bien y vivre par millions selon les naturalistes. Mais ces grosses anguilles se cachent dans les rochers et le long des côtes ce qui les rend difficile à détecter.

Publicité
Dans les années 1970, des habitants ont certifié avoir vu des anguilles de 3 mètres. Les scientifiques ont également trouvé des témoignages dans les journaux locaux de l'époque qui indiquaient la présence d'anguilles géantes a proximité du Loch Ness. Ceci rend cette légende encore plus vivante...

En video sur le même thème : Une nouvelle preuve de l'existence du monstre du Loch Ness ? 

 

Publicité