Entre 20 et 30 individus ont agressé des passagers du RER D samedi soir à Grigny (Essonne) afin de leur dérober leurs objets de valeur.

Fréquenter les rames du RER D serait-il devenu dangereux ? Depuis près d’une semaine, un véritable commando sème la terreur dans le train en gare de Grigny dans l’Essonne. Leur mode opératoire : plusieurs individus pénètrent dans le RER à l’arrêt, tirent la sonnette d’alarme afin de contraindre le train à rester immobiliser sur les quais puis passent à l’acte. Téléphones portable, espèces, sacs-à-main, ils tentent de récupérer tous les objets de valeur en un minimum de temps. Et si une personne a le malheur de manifester son opposition, elle est alors assénée de coups. Trois attaques de RER D en gare de Grigny-centre ont eu lieu en moins d’une semaine.

Des passgers choquésMais, samedi vers vingt-deux heures, dernière attaque en date, l’opération a pris une tout autre ampleur. Les malandrins étaient en effet plus nombreux et plus violents que les deux autres fois."J’étais dans le RER en direction de Corbeil-Essonnes, et à Grigny nous avons entendu beaucoup de bruits et de cris et nous avons vu des gens courir sur les quais", a expliqué un étudiant d’Evry, témoin de la scène. "Moi j’ai pris un coup de poing et du gaz lacrymogène dans les yeux. Ils ont arraché le sac à main de mon amie et m’ont pris mon argent. C’était rapide, violent et cela avait l’air très organisé, a confié le jeune homme. "Ils s’en sont pris à tout le monde. Un vieil homme pleurait. Ils lui avaient volé ses clés et il ne savait pas où dormir. J’ai aussi vu une étudiante qui avait la main en sang", a raconté un autre étudiant au Parisien.Au total, une dizaine de personnes a déposé plainte sur "la trentaine de victimes présumées", selon le quotidien. L’enquête a été confiée au commissariat de Juvisy.

Publicité
Au Brésil ou encore au Portugal, les actes de pirateries en bande organisées de ce genre existent depuis plusieurs années et sont très violents. A titre d’exemple, une centaine d’hommes s’en est pris aux personnes présentes sur une plage de Rio de Janeiro, au Brésil, en 1992. Les images sont impressionnantes…

Phénomène impressionnant, une bande organisée s'attaque aux touristes en plein jour :