L’ancienne star du cinéma érotique Brigitte Lahaie s’est confiée à Metronews à l’occasion de la 3eme édition du Festival du Film de Fesses. Elle en a profité pour parler de sa jeunesse et de son ancien métier sulfureux. 

Pornographie, érotisme, sexualité des Français, "Cinquante nuances de Grey"… A l’occasion de la 3eme édition du Festival du Film de Fesses, l’ancienne star du cinéma érotique, Brigitte Lahaie, s’est confiée à Metronews.

"J’ai tourné de 1976 à 1980 de vrais films avec de vraies histoires. C’était un âge d’or. Nous étions de jeunes hippies qui avions le sentiment de donner un sacré coup de pied dans la fourmilière. Notre travail n’était visible que dans les salles obscures. On pouvait très bien être actrice X sans que le voisinage le sache", se souvient celle qui aujourd’hui est animatrice radio sur RMC.

"Heureusement que je l’ai dit tôt à mes parents parce qu’ils ont reçu un jour une lettre anonyme me dénonçant. Je me souviens : le soir, dans les dîners mondains, j’adorais révéler mon métier. Ça créait d’incroyables moments de silence. Un parfum de scandale flottait", a-t-elle ajouté un brin nostalgique.

A lire aussi- Que devient Brigitte Lahaie, la "scandaleuse" icône de films X ?

Erotisme n’est pas pornographie

Aujourd’hui, Brigitte Lahaie estime que la sexualité est incomprise. Selon elle, il ne faut surtout pas confondre pornographie et érotisme. "La pornographie montre du sexe quand l’érotisme illustre la sexualité, titille des choses enfouies en nous et développe notre imaginaire. J’insiste : l’érotisme est destiné à réveiller notre libido et non pas à engendrer une éjaculation immédiate. (…) Je pense malheureusement qu’on est dans une dérive de consommation sexuelle", regrette-t-elle.

Elle observe cependant un schéma récurrent à travers les générations : "il y a les hommes qui n’arrivent pas à tenir assez longtemps et qui éjaculent trop vite, ou qui ont une panne d’érection et les femmes qui n’ont plus de désir. C’est toujours pareil". 

"La sexualité des Français est misérable"

Publicité
Et si le sexe prend autant de place dans les médias, selon l’ancienne actrice, c’est parce que les gens n’ont pas de sexualité. "La sexualité des Français est misérable", assène-t-elle. Et visiblement, ce n’est pas en regardant "Cinquante Nuances de Grey" que cela va s’arranger puisque "c’est une merde". Si c'est une experte en la matière qui le dit...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité