La cour d’appel de Paris a confirmé ce mardi les peines des époux Tiberi. L’ancien maire de Paris a été condamné à 10 mois de prison avec sursis et à 3 ans d’inéligibilité, son épouse à 9 mois de prison avec sursis.

Les époux Tiberi sont désormais fixés.  Plus de quinze après les faits qui leurs sont reprochés, Jean Tiberi, 78 ans, et sa femme Xavière, 76 ans, ont été reconnus coupables d’avoir organisé des scrutins litigieux dans l’affaire des faux électeurs du Ve arrondissement de Paris.  La cour d’appel de Paris a en effet condamné l’ancien maire de Paris et son épouse a, respectivement, 10 mois de prison avec sursis assorti d’une inéligibilité de 3 ans  et à 9 mois de prison avec sursis.

L’ancien maire de la capitale et son épouse ont été rejugés en novembre dernier pour l’inscription frauduleuse sur les listes électorales de proches, de sympathisants du RPR et d’autres personnes ne résidant pas dans l’arrondissement, lors des élections municipales de 1995 et des élections législatives de 1997. En contrepartie, les époux Tiberi leur auraient facilité l’accès à des places en crèche, à un emploi ou à un logement.

Les Tiberi ont toujours nié les faitsAlors que des anciens collaborateurs du couple Tiberi ont apporté des témoignages les mettant en cause, ces derniers ont toujours réfuté toute implication dans cette fraude. La première adjointe de Jean Tibera, Anne-Marie Affret, 74 ans, a quant à elle reconnu avoir une part de responsabilité dans cette affaire de fraude mais elle a cependant refusé d’accabler directement l’ancien maire et son épouse.

Publicité
Selon l’avocat général, Bernard de Gouttes, Jean Tiberi était l’instigateur d’une "opération massive d’inscriptions frauduleuses" dont les "maitres d’œuvres" étaient son épouse et sa première adjointe.  Plusieurs anciens collaborateurs de Jean Tiberi à la mairie du Ve avaient été condamnés en 2009 et n'avaient pas fait appel.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité