Huit heures après avoir été enlevée en Meurthe-et-Moselle, la fillette a été "déposée" dans un village des Ardennes par son ravisseur. Saine et sauve, elle n’aurait subi aucune violence.

Une folle histoire qui finit bien. Jeudi après-midi, Berenyss, 7 ans, a été enlevée alors qu’elle faisait du vélo à proximité du domicile de sa mère à Sancy, un petit village de Meurthe-et-Moselle. Son vélo avait ensuite été retrouvé non loin dans une rue et les gendarmes rapidement alertés par la mère de la fillette. Cette dernière avait également rapporté avoir vu "un fourgon blanc conduit par un homme d’une quarantaine d’année".

L’alerte enlèvement a rapidement  été déclenchée

Rapidement, le signalement de cet homme et de son véhicule avaient été donnés et une alerte enlèvement diffusée en France mais aussi dans les pays frontaliers comme le Luxembourg, l’Allemagne et la Belgique. Une photo de Berenyss accompagnée de son signalement et d’un numéro à contacter était diffusée tandis qu’une centaine de militaires, dont une trentaine de gendarmes mobiles, étaient mobilisés pour partir à sa recherche. Un hélicoptère et deux équipes cynophiles avaient par ailleurs été déployés pour tenter de retrouver Berenyss. BFM TVrapporte qu’une "vague de solidarité" s’est également mise en place et que, spontanément, "des habitants du village ont proposé de mener des battues". Les autorités leur ont toutefois demandé "de rentrer chez eux pour permettre à un hélicoptère de survoler la zone avec une caméra thermique", précise la chaîne d’informations en continu.

Elle s’est retrouvée seule dans un village en pleine nuit

Publicité
Les recherches ont finalement pris fin dans la soirée lorsque vers 23 heures, une femme a appelé pour dire que Berenyss était avec elle. Médecin, elle aurait retrouvé la fillette devant sa porte, à Grandprè, dans un petit village des Ardennes. D'après les premiers éléments recueillis, la petite fille est saine et sauve. Selon le procureur de Briey, Yves Le Clair, la fillette a raconté n'avoir "pas été victime de violences, ni physiques, ni sexuelles" au cours des heures où elle a disparu. Plusieurs heures après l’avoir enlevée, son ravisseur aurait finalement décidé de la relâcher. Aussi, l’aurait-il "déposée" dans un village. Seule dans les rues en pleine nuit, Berenyss aurait sonné à la première porte. Le magistrat a par ailleurs indiqué que l’activation de l’alerte enlèvement avait "peut-être" ,conduit son ravisseur à faire machine-arrière. Quelques heures après avoir été accueillie par la médecin, Berenyss a donc pu retrouver ses parents.

En vidéo sur le même thème : Bérényss "a été attirée à l’intérieur du véhicule grâce à un paquet de friandises" 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité