Depuis le début du mouvement de contestation contre la loi Travail, une trentaine de permanences socialistes ont été dégradées en France. Portes emmurées, coups de feu, graffitis… Découvrez les nouvelles décorations originales laissées par les manifestants.

Voilà plusieurs mois que les manifestants protestent avec véhémence contre la loi Travail. Une véhémence qui s’est largement accentuée avec l’emploi de l’article 49-3 par Manuel Valls.

Pour exprimer leur dégoût du Parti socialiste, les opposants à la loi ont décidé de s’en prendre aux permanences du PS. Dégradations, coups de feu, graffitis…. Une trentaine de ses permanences ont été touchées en quelques semaines à travers le pays. Découvrez-les en images.

 

A Toulouse, par exemple, le secrétaire national aux élections du PS, Christophe Borgel, a trouvé son local emmuré par des militants de la CGT, mardi dernier.