Qu'ils alignent les lettres du "Scrabble" ou les bonbons de "Candy Crush", les fans de petits jeux sur tablettes et smartphones sont présents dans toutes les couches de la population... même chez les politiciens. Découvrez les fans de jeux qui se cachent parmi eux !

Montebourg, le "king" de "Candy Crush"

Les figures politiques sont des personnes comme les autres : en témoigne la passion de bon nombre d'entre elles pour les jeux mobiles. Député brittanique ou Premier ministre norvégien, il leur arrive même de s'adonner à leur "addiction" au travail. Une manière douteuse d'occuper leur fonction pour des personnes censées prendre de graves décisions.

 

 

Comme il l'a déclaré au magazine Enjeux-Les Échos en 2014, Arnaud Montebourg est complètement accro à Candy Crush, le mini-jeu qui consiste à aligner des friandises multicolores pour les faire disparaître. Selon Le Lab' d'Europe 1, qui rapporte l'article du magazine, l'ancien ministre du Redressement productif "stupéfie ses collègues par l'intensité et la vigueur de son engagement"... dans le jeu.

 

Publicité