Le rendement des producteurs de lait du Doubs souffre de la pluie. Pourquoi ? Celle-ci rend les vaches dépressives et leur fait produire moins de lait. Une dépression qui a un coût.

Les Hommes ne sont pas les seuls à trouver le mauvais temps déprimant. Les vaches aussi. Les éleveurs du Doubs observent une nette baisse de la production laitière de leurs bovins en cette période pluvieuse.

Selon eux, ils produiraient moins de lait justement à cause des précipitations. "On perd 10 à 15% de lait par vache", a affirmé un éleveur à l'Est républicain. C’est que les bovins aussi sont sensibles à ce genre de choses.

Et ce n’est pas tout. La pluie noierait également l’herbe naturelle des bovins, forçant les agriculteurs à piocher dans les stocks de fourrage. 

Baisse du moral et baisse de la qualité

Plusieurs facteurs qui finalement se font ressentir à l’arrivée. "La qualité bactériologique du lait s’en ressent et ça peut jouer, en mal bien sûr, sur la fabrication fromagère", précise un éleveur.

Publicité
Si lui et ses homologues du Doubs s’attendent à des pertes d’argent, d’autres voient déjà le préjudice se chiffrer à 35 000 euros, annonce l’Est républicain. "Si ça dure encore deux à trois semaines, ça pourrait devenir vraiment grave", craint un autre éleveur. Un peu cher le petit coup de mou.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité