Jean-Luc Germani est impliqué dans de multiples affaires impliquant le milieu Corse. Condamné à plusieurs reprises, il a été arrêté hier dans les Hauts-de-Seine.

C’était l’un des voyous les plus recherchés de France. Jean-Luc Germani a été arrêté jeudi par la Brigade de recherche et d’intervention de la police judiciaire parisienne, selon les informations d’Europe 1. Interpellé entre Puteaux et Neuilly (Hauts-de-Seine), l’homme âgé de 49 ans est l’un des derniers parrains de la pègre corse.  

Depuis hier, Jean-Luc Germani est en garde à vue au siège de la PJ parisienne, au 36 quai des Orfèvres. Ce dernier avait été écroué en 2009 dans une affaire d’assassinat. Après 5 mois de détention provisoire, il avait été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Lire aussi :  Un réseau djihadiste démantelé dans l’Ain grâce à un reportage M6

En cavale depuis le mois de juin 2011, Jean-Luc Germani est impliqué dans de multiples affaires notamment dans les nombreux règlements de compte entre bandes rivales sur l’Île de Beauté. En outre, sa sœur Sandra, partageait sa vie avec l’un des parrains du gang de la Brise de mer, cerveau présumé du casse de l’UBS Genève en 1990.

Publicité
En 2011, il avait menacé avec une arme à feu des gendarmes qui contrôlaient son camping-car. Depuis, il était l’un des voyous les plus recherchés de France. De surcroît, il a été condamné en appel en octobre dernier à six ans de prison et 100 000 euros d’amende dans l’affaire du cercle de jeux Wagram.

Jean-Luc Germani devrait être déféré à Marseille précise Europe 1.  

Vidéo sur le même thème : Un gros bonnet du banditisme découvert mort près de Bastia

mots-clés : Fait divers, Corse, Mafia

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité