Lors de son discours au Burkina Faso, mardi, Emmanuel Macron s'est autorisé à faire une blague à son homologue, Roch Kaboré. La séquence a fait polémique et le locataire de l'Elysée a décidé de s'en expliquer.

Mercredi, lors d’un point presse à Abidjan concernant le sommet Europe-Afrique, Emmanuel Macron est revenu sur la polémique qu'a déclenché son trait d'esprit sur "la climatisation", explique 20minutes. En effet, la veille, alors qu’il était en visite à Ouagadougou afin de rencontrer son homologue burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, Emmannuel Macron a fait une blague qui est loin d'avoir faite l'unanimité. Alors que le président burkinabé s'était éclipsé quelques instants, le chef de l'Etat a lancé : "Du coup, il est parti réparer la climatisation".

Emmanuel Macron a souhaité répondre à ses détracteurs et ceux qui ont jugé sa blague dépacée : "Nous plaisantons ! Cela l’a fait rire, tout ça est ridicule ! Le rire est une relation d’égal à égal. Considérer qu’on ne peut pas faire de l’humour avec un dirigeant africain, ce serait étrange. J’en fais avec des dirigeants européens, je considère le président Kaboré de la même façon".

De vives réactions sur la toile

De nombreux partisans, entre autres, du président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ont jugé cette réflexion très déplacée. D’ailleurs, Alain Toussaint, ex-conseiller du président Laurent Gbagbo, prédécesseur du chef du gouvernement africain, a parlé de véritable humiliation sur Twitter.

En France également la blague n'a pas fait rire tout le monde, y compris Nicolas Dupont-Aignan, président du parti "Debout la France". Invité mercredi d’Europe 1, il a jugé cette réfléxion à la limite du racisme. 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité