Dimanche soir, Emmanuel Macron a présenté ses vœux 2018 en direct sur TF1. Des mots fortement inspirés par deux hommes célèbres.

Emmanuel Macron a présenté ses vœux 2018 dimanche soir, en direct sur TF1. L'occasion pour le chef de l'Etat d'évoquer ses principaux objectifs pour l'année 2018 : "assurance-chômage, formation professionnelle, loi sur l’immigration, réforme de la Constitution...", comme le rapporte Le Monde. Au cours de son discours, le chef de l'Etat a également eu des mots donnant une lègère impression de déjà-vu, déclarant notamment : "Demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays".

Cette expression a été reprise d’un discours datant du 20 janvier 1961, comme l’indique Gala, et prononcé par John Fitzgerald Kennedy, 35e président des Etats-Unis : "Ainsi, mes chers compatriotes américains : ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais bien ce que vous pouvez faire pour votre pays". Selon le magazine, cet emprunt n'est pas un hasard, JFK représentant un "symbole de modernité et de jeunesse".

Quelques mots repris du MEDEF

Si le discours d’Emmanuel Macron semblait identique à celui de JFK, il s’avère, en outre, selon le Huff’ Post, que certains "mots-clés" étaient semblables à ceux du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), dont le président est Pierre Gattaz. Et pour cause, les termes tels que "émancipation par le travail" ; "glorification de la réussite" ; "condamnation du cynisme" ou encore "valorisation de l’esprit de conquête", étaient très présents dans le discours du chef de l’Etat.

Publicité
Pour clôturer ce court discours, Emmanuel Macron a insisté sur sa volonté de "rendre la France plus forte et plus juste" avant d’ajouter que les Français étaient "capables de l'exceptionnel". Le chef de l'Etat a également posté un bonus de ses voeux, en direction de la jeunesse, sur Twitter.

En vidéo sur le même thème : Président Magnien ! : Les vœux d'Emmanuel Macron, comme un air de déjà vu

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité