Deux personnes, soupçonnées d'agression sexuelle sur une jeune fille, ont pu être identifiées grâce à leur profil Facebook. C'est la victime qui a retrouvé leurs traces sur internet

C'est leur profil Facebook qui les a trahis. Une jeune fille de 19 ans, violée en 2009, a reconnu ses agresseurs en contrôlant leur profil Facebook. Selon Le Parisien, les faits se seraient déroulés le 7 septembre 2009 dans un immeuble de Limeil-Brévannes dans le Val-de-Marne. La jeune fille était alors âgée de 15 ans et c'est un garçon de sa connaissance qui l'a entraînée dans une cave de la cité. Il aurait alors abusé d'elle avant d'appeler des amis. Au total, ce serait pas moins de huit personnes qui auraient violé, chacune à leur tour, la victime.

Publicité
Il aura fallu deux ans pour que la jeune fille surmonte son traumatisme et ose porter plainte en 2011. C'est en s'infiltrant sur le profil Facebook de celui qui l'avait piégée, qu'elle a pu identifier un autre de ses agresseurs. Ceux-ci ont été mis en garde-à-vue, puis placés sous le statut de témoins assistés, avant d'être remis en liberté. Le premier, qui avait été arrêté, a nié les faits. Le second, qui s'est rendu à la police quand il a appris qu'on le recherchait, est sur la même ligne de défense. Les six autres personnes soupçonnées d'avoir participé à l'agression sexuelle sont toujours activement recherchées par le service de police de Limeil-Brévannes. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité