Le projet de budget 2017, présenté mercredi par le gouvernement, prévoit la dématérialisation des professions de foi des candidats aux élections.

La propagange électorale par courrier, c'est (presque) fini ! Le projet de budget 2017, présenté mercredi par Michel Sapin, prévoit en effet la dématérialisation - et donc la disparition de l'envoi papier - pour les professions de fois et autres documents des candidats aux élections.

"Il s'agit d'adapter l'accès à la propagande électorale aux nouveaux moyens de communication et de réduire les coûts écologiques et budgétaires liés à l'organisation des élections", indique le ministère de l'Économie dans un communiqué. 

"La dématérialisation de la propagande électorale consiste à remplacer l'envoi en format papier des circulaires des candidats et des bulletins de vote par leur mise en ligne sur un site internet public et leur mise à disposition au sein des mairies", précise le document.

Une économie de 168,9 millions escomptée

A lire aussi En images : à quoi ressemblaient les tracts communistes des années 70 ?

La fin des envois papier aux 47 millions d'électeurs devrait permettre une économie de 168,9 millions d'euros, d'après le texte, dont près de 69 millions d'euros au titre des élections législatives et un peu plus de 100 millions pour le scrutin présidentiel. Si elle était adoptée, cette mesure pourrait s'appliquer dès les élections de 2017.

Publicité
La dématérialisation des documents électoraux avait déjà été proposée au Parlement en 2014 et 2015. Mais à chaque fois, les parlementaires l'ont rejetée, estimant notamment qu'elle pénaliserait les citoyens ne disposant pas d'Internet. 

Vidéo sur le même thème : Michel Sapin défend le sérieux de son budget 2017

Publicité