Le gouvernement s'apprête à présenter ce vendredi tout un nouvel asenal de mesures censées favoriser l'égalité des sexes. Qu'est ce qui va changer ?

Un véritable arsenal contre l'inégalité entre les sexes. Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre doit se réunir ce vendredi avec l'ensemble du gouvernement pour présenter "des mesures fortes dans l'ensemble des politiques publiques". Au cours de ce comité interministériel – le premier depuis douze ans - le chef du gouvernement va en effet annoncer toute une série de mesures visant, entre autres, à lutter contre les violences, à mettre un terme au sexisme ordinaire et à changer la vie quotidienne des femmes.

"En matière de droits des femmes, il s'agit de changer de rythme et de méthode, pour ne plus constater dans dix ans que les chiffres des inégalités ont à peine bougé", a ainsi souligné le ministère des Droits des femmes. Ce plan annonce "la troisième génération du droit des femmes, après le droit de vote et la loi IVG", a par ailleurs affirmé l'entourage de la ministre, Najat Vallaud-Belkacem. François Hollande a, quant à lui, déjà promis une "loi cadre" pour lutter contre les violences faites aux femmes et ce, avant l'été 2013.Pour les femmesUn Observatoire national de la violence devrait également être crée, tandis que les téléphones portables d'urgence remis aux victimes seront généralisés et leur accompagnement amélioré. Une réforme de l'ordonnace de protection datant de 2010 est aussi prévue. L'bjectif étant que ce dispositif permettant aux femmes de se soustraire d'un mari violent soit davantage appliqué par les tribunaux.

Publicité
A l'écoleLe plan du gouvernement pour l'égalité se traduira également par une lutte contre les stéréotypes et le "sexisme ordinaire" et ce, dès le plus jeune âge. A la demande de Jean-Marc Ayrault, tous les ministres du gouvernement ont d'ailleurs récemment suivi une session de sensibilisation au sexisme. La prévention des violences sexistes par l'apprentissage de l'égalité sera expérimentée en 2013 "dès la dernière classe de maternelle et jusqu'à la fin du primaire", a par ailleurs annoncé Najat Vallaud-Belkacem. Le gouvernement envisagerait également d'imposer la parité dans certaines instances.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité