Vincent Peillon,  le ministre de l’Education nationale a affirmé ce lundi la volonté du gouvernernement de ne pas intégrer le mariage pour tous dans les débats abordés à l’école.

 

Le mariage pour tous ne sera pas au menu des débats abordés à l’école. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Vincent Peillon, le ministre de l’Education nationale ce lundi matin au micro de RTL. Alors qu’une grande manifestation contre le mariage gay est prévue dimanche et que la droite a récemment accusé le gouvernement de vouloir rallumer la guerre scolaire autour du mariage homosexuel, le ministre a déclaré qu’il ne fallait "pas importer dans l’école des débats qui doivent avoir lieu dans la société". Et d’ajouter : "Il y a un principe qui est assez simple dans notre école, sur des sujets qui intéressent les adultes, c'est la neutralité de l'école, nous ne faisons pas dans l'école de prosélytisme, nous veillons à respecter toutes les consciences".

Publicité
"Ne prenons pas les enfants en otage"Le ministre de l’Education nationale a par ailleurs insisté : "Je promeus dans ce pays une laïcité ouverte, il n’y aura pas de guerre scolaire(…) la neutralité, ca vaut pour tout le monde, y compris les établissements publics".  Désireux de ne pas prendre "les enfants en otage de nos opinions, nos manifestations", Vincent Peillon a écrit vendredi dernier aux recteurs pour leur demander "la plus grande vigilance" concernant les débats autour du mariage homosexuel dans l’enseignement catholique. Et alors que le directeur de l’enseignement catholique, Eric de Labarre a adressé un courrier aux chefs d’établissements pour leur signaler qu’ils pouvaient aborder ce thème dans leurs débats, le ministre a estimé que cette initiative était "une faute", "une maladresse". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :